Retour sur la deuxième édition du baromètre ISO 20400 Achats Responsables

Deuxième édition du baromètre ISO 20400 achats responsables

A2 Consulting, sa filiale spécialiste des achats responsables Asea, l’Afnor et l’Observatoire des Achats Responsables ont organisé le jeudi 17 novembre dernier à Paris la deuxième édition du baromètre dédiée à la norme ISO 20400 – Achats Responsables.

Comment déployer les achats responsables dans un contexte de crise ? Pourquoi les achats responsables sont-ils devenus incontournables dans un contexte macro-économique très incertain ? À quoi ressemble le leadership sur ces sujets et comment leurs démarches résistent à un contexte d’incertitude permanente ?

Des questions auxquelles l’Afnor, A2 Consulting/Asea et l’ObsAR, entourés de leurs invités, ont donné des réponses lors d’une matinée rythmée par une conférence et deux tables-rondes.

Cette matinée a été introduite par les discours d’Olivier PEYRAT, Directeur général du groupe Afnor, Pierre PELOUZET, Président de l’ObsAR et Médiateur national des entreprises et Jacques SCHRAMM, Président fondateur d’A2 Consulting.

Ensuite, la première intervention a été celle de Dominique POTIER, Député de la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle et Rapporteur de la loi de 2017 sur le devoir de vigilance des multinationales. Il a fait un discours inspirant sur la protection de la dignité humaine dans toutes ses dimensions par le biais du devoir de vigilance, qui fait l’objet d’une directive européenne en voie de publication.

Quel bilan après 5 ans ?

Adoptée en 2017 par 22 pays, la norme internationale ISO 20400 – Achats Responsables fournit aux organisations, quelle qu’en soit la taille ou l’activité, des lignes directrices pour intégrer la responsabilité sociétale dans leur processus achats.

Comme toutes les normes ISO, l’ISO 20400 est potentiellement amenée à être révisée tous les 5 ans. Courant 2022, les pays qui ont adopté en 2017 la norme ISO 20400 ont dû voter pour ou contre sa révision. Seuls 4 pays (France, Australie, Norvège et Pays-Bas) se sont exprimés en faveur de sa révision. Un résultat insuffisant pour que la révision soit effective.

L’interrogation sur la révision de la norme au niveau français concerne la prise en compte du contexte réglementaire qui a été particulièrement riche sur ces cinq dernières années : loi sur le devoir de vigilance portée au niveau européen, loi Climat, etc.

Les directions achats ont un rôle important à jouer à l’heure où les organisations se transforment, au-delà de la simple mise en conformité réglementaire. Depuis deux ans, le contexte global a énormément évolué avec la crise sanitaire et économique, la pénurie de matières premières, la guerre en Ukraine, la crise énergétique, etc. La norme ISO 20400 est une formidable opportunité pour faire face aux risques liés à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement.

Directions achats : quel est leur niveau de connaissance de la norme ISO 20400 ?

Juliette GUILLEMIN DUPILLE, Experte achats responsables du groupe Afnor et Diane HION, Directrice conseil Audirep, ont présenté les résultats de l’enquête Audirep réalisée en mai 2022 auprès de 238 responsables achats d’organisations de tailles et secteurs variés.

Cette enquête visait à déterminer le niveau de connaissance et d’application de la norme au sein des entreprises. Le niveau de connaissance de l’existence de la norme ISO 20400 et de son contenu est très faible. Dès lors que les responsables achats connaissent la norme ISO 20400, 73 % d’entre eux la trouvent pertinente. Mais ils estiment aussi que l’information donnée sur la norme n’est pas suffisante et 58 % considèrent qu’elle est difficile à mettre en œuvre concrètement.
Retrouvez les résultats de l’enquête Audirep sur le support de présentation

Les tables-rondes

Tables-rondes du deuxième baromètre ISO 20400

Quelles évolutions récentes et à venir en matière d’achats responsables ?

Animée par Jean-Louis TOURNEUX, Directeur général d’Asea

  • Élise GROULX, Pénaliste internationale (États-Unis, Royaume-Uni, France)
  • Shaun MCCARTHY, Supply Chain Sustainability School Director (Royaume-Uni)
  • Maud VASTBINDER, Project Manager, CO2 Performance Ladder Europe (Pays-Bas)
  • Hélène VERMONT, Manager développement durable pour la direction achats du groupe Michelin

Quelles visions portent les leaders des achats responsables, représentants d’initiatives sectorielles innovantes ?

Animée par Nathalie PAILLON, Directrice des opérations et des études de l’ObsAR

  • Guillaume de BODARD, Président de la commission Environnement et Développement durable de la CGPME et Vice-président de la Plateforme RSE
  • Patrice CELERIER, Responsable achats, Schmidt Groupe
  • Émilie BERAL, Executive Director ESG & Sustainable Finance, Moody’s

Ces deux tables-rondes nous ont permis d’illustrer de bonnes pratiques en France et à l’international. On peut citer la politique achats particulière du groupe Michelin pour le caoutchouc naturel ou encore la relation partenariale mise en œuvre par Schmidt Groupe à l’égard de ses fournisseurs lors de la crise sanitaire pour garantir son approvisionnement en produits et matériaux. Aujourd’hui impacté par l’inflation, Schmidt Groupe continue à favoriser les relations avec ses fournisseurs pour faire face à la hausse des prix.

Nos intervenants étrangers nous ont également montré la voie à suivre pour changer les achats responsables d’échelle. Les initiatives collectives, qu’elles soient thématiques comme le CO2 Performance Ladder ou sectorielles comme la Supply Chain Sustainability School, permettent de développer des standards et outils communs pour l’ensemble des fournisseurs, et notamment les PME et TPE, et d’ainsi favoriser une transition plus rapide et plus juste des marchés fournisseurs.

Annie Sorel et Vincent Gillet

Pour Annie SOREL, Fondatrice Associée d’Asea, qui a conclu cette matinée, « la norme ISO 20400 est un guide de recommandations, un langage commun utilisé entres les acheteurs et les fournisseurs du monde entier, quelle que soit leur taille ». Les enjeux de décarbonation sont aussi adressés par la norme ISO 20400 qui est une opportunité pour réduire les impacts négatifs sur la planète et l’économie. Et selon Vincent GILLET, Secrétaire général adjoint du groupe Afnor qui l’accompagnait, la conformité réglementaire, le reporting extra financier se renforcent, mais une norme volontaire telle que l’ISO20400 peut impulser un progrès dans les organisations.
Le replay de la deuxième édition du baromètre ISO 20400 Achats Responsables

Les intervenants du deuxième baromètre ISO 20400 Achats Responsables

Nous tenons à remercier nos partenaires, l’Afnor et l’ObsAR, ainsi que nos invités experts pour cette matinée riche, inspirante et instructive dédiée à la norme ISO 20400 et au déploiement des achats responsables dans un contexte de crise.

Découvrez d'autres articles similaires

La norme ISO 20400 : les avancées de Sydney et la suite

La réunion internationale qui s’est tenue à  Sydney du 2 au 6 mai 2016 a permis d’aboutir à un texte plus mature et plus opérationnel. La norme est désormais plus lisible et une attention plus grande a été accordée aux spécificités des PME. Les concepts-clés ont été clarifiés et sont…