La décarbonation des achats

Jenny Bourhis, Directrice Achats Responsables et Performance environnementale chez Asea, a contribué à un article sur la décarbonation des achats dans le numéro d’octobre du magazine Décision Achats. On vous en dit plus…

Décarbonation : les directions achats en première ligne

Incendies, orages violents, sécheresse : l’été 2022 nous a rappelé qu’il était grand temps d’agir. Alors que les entreprises contribuent très largement aux émissions de carbone, la mise en œuvre de la décarbonation n’en est qu’à ses débuts. Nous savons que la décarbonation de l’économie passera par la décarbonation des achats.

Dans ce domaine, le premier réflexe des directions achats est de mesurer et de réaliser leur bilan carbone. Or cette première étape reste dans de nombreux cas difficile à évaluer. Les données ou quantités consommées (litres de fioul, kilomètres parcourus, etc.) sont compliquées à obtenir.

Si la réalisation du bilan carbone est la première étape, elle doit rester secondaire. Pour Jenny BOURHIS: « Il ne faut pas chercher à calculer au kilogramme de CO² près, mais plutôt avoir des ordres de grandeur pour prioriser. Le plus important est de passer du temps sur les actions à mener. »

La décarbonation des achats passe par la formation. Des acheteurs et des prescripteurs sensibilisés sont plus à même d’accompagner les fournisseurs. C’est en travaillant ensemble, acheteurs et fournisseurs, que la démarche de décarbonation sera la plus efficace.

Accompagner et collaborer pour décarboner

Prescripteurs, concurrents, fournisseurs doivent s’accompagner et collaborer sur les solutions à développer. En effet, la démarche de co-construction ne doit pas s’arrêter à mesurer, mais bien aller jusqu’à mener des actions concrètes.

Pour les entreprises et leurs directions achats, l’objectif n’est pas d’imposer des transformations à leurs fournisseurs. Ces derniers doivent déjà sans cesse naviguer entre les demandes hétérogènes de leurs clients. Il s’agit plutôt de les accompagner, avec prescripteurs et concurrents, dans leur démarche de décarbonation et de créer avec eux une nouvelle relation sur le sujet.

L’entreprise Schneider Electric a mis en place en avril 2021 un programme d’accompagnement. Il propose des formations autour de la décarbonation à l’attention de ses fournisseurs, adaptées à leurs maturités dans le domaine. Pour Schneider Electric, « l’objectif est de réduire les émissions des opérations du « top 1 000 fournisseurs » de 50 % d’ici 2025. »

La collaboration est donc la clé de la décarbonation des achats.
Lien vers l’article du magazine Décision Achats

Cela vous intéresse ?

Découvrez notre expertises Achats Responsables.

Découvrez d'autres articles similaires

Asea reçue par Olivia GRÉGOIRE pour évoquer le label RFAR

Mercredi 21 juillet 2021, Olivia GRÉGOIRE, Secrétaire d’État auprès du ministre des Finances et de la Relance, chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable, recevait plusieurs parties prenantes du label RFAR – Relations Fournisseurs et Achats Responsables pour faire le point sur les nouvelles ambitions. Cette réunion, dédiée aux labellisés…